AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

12 conseils aux start-up pour convaincre des investisseurs

Retour

A l’occasion d’un nouveau rendez-vous lancé par Zeens, associé avec Presstalis, Rodrigo Sepulveda, cofondateur du fonds d’investissement Expon capital, a livré ses conseils aux start-up pour séduire des investisseurs. En quatre parties et douze points, il livre la check-list qu’il vérifie, auprès des entrepreneurs, avant d’accepter d’investir dans leur société.
 
Le marketing
1. Pourquoi vous existez ? Quel est votre marché ? Quel est le marché adressable ? Quelle est la nature de la compétition sur le marché ? Les start-up doivent être capables de répondre à ces premières questions.
2. Quel problème avez-vous identifié sur ce marché et quel produit/solution proposez-vous à vos clients cibles ?
3. La concurrence : comment les gens résolvaient ce problème avant vous ? S’ils ne faisaient rien, il faut le prendre en compte : « le rien est un très gros concurrent », selon Rodrigo Sepulveda. En quoi votre solution est-elle plus performante, plus pertinente que les autres acteurs du marché ?
 
La finance
4. Votre modèle économique. L’investisseur le souhaite détaillé : il veut savoir comment vous construisez votre marge unitaire. Expliquez-lui votre chiffre d’affaires, vos coûts, fixes et variables, etc.
5. Présentez vos projections financières sur le moyen terme. Combien l’investisseur va-t-il devoir investir pour récupérer sa mise, et en combien de temps ?
6. Evaluez les risques. Qu’est-ce qui fait que vous pourriez échouer ? Et comment avez-vous préparé les risques éventuels (la concurrence, la technologie, l’adoption par le marché…) ?
 
L’exécution
7. Présentez votre équipe et, éventuellement, les profils qui vous manquent.
8. Le « go-to-market » : comment allez-vous aller chercher vos clients ?
9. Expliquez l’opération : comment votre produit fonctionne-t-il, votre technologie… « C’est le seul moment auquel l’investisseur va s’intéresser à votre produit », prévient l’investisseur.
 
Le deal
10. Ce qui a été fait à ce jour : la juridiction sur la structure de votre entreprise, d’éventuelles autres levées de fonds, les locaux, les contrats… A noter que les investisseurs n’apprécient pas trop les SAS, car la structure est compliquée à gérer.
11. Combien d’argent souhaitez-vous ? « Ensuite, on en discute », précise Rodrigo Sepulveda.
12. La synthèse. Pourquoi vous ? Pourquoi maintenant ? Il faut trouver le bon compromis, ne pas aller chercher de l’argent trop tôt, mais l’investisseur s’assure aussi que l’entreprise prennent de la valeur ensuite.
Propos recueillis par Justine Cantrel
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 31 janvier 2017
 
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

TBS renforce ses équipes commerciales

Société d’ingénierie et de services dédiée à l'univers de la communication, spécialisée dans le développement et la mise en œuvre de CRM et de base de données, TBS renforce son équipe commerciale avec le recrutement de deux commerciaux pour son produit LeFAC.com. 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique