AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Une offre de presse pour les abonnés de Canal+

Retour

Les abonnés de Canal+ ont droit, depuis le 3 avril, à un nouveau service : la lecture des versions numériques de la presse, grâce à un partenariat noué entre le groupe et la plateforme Le Kiosk.
 
Une amélioration de la valeur
En test depuis ce week-end et lancé officiellement lundi, les abonnés de Canal+ ont désormais accès, sur leur plateforme Mycanal, aux offres grand public de la plateforme de distribution de presse Lekiosk. Si Canal n’a pas souhaité commenter ce partenariat, Ari Assuied, président et chairman de Lekiosk lancée en 2007, nous explique sa volonté : « le groupe souhaite améliorer la proposition de valeurs qu’il offre à ses abonnés. Nous, nous cherchons à augmenter la diffusion de nos titres et à donner plus de visibilité à notre service sur une cible intéressée. Ce partenariat nous semble donc cohérent ».
 
Plus de 1600 titres disponibles
Ce sont donc les offres actuelles grand-public du Kiosk.fr qui sont intégrées à la plateforme Mycanal. LeKiosk offre une lecture numérique de la presse, via un abonnement. Pour dix crédits mensuels (la lecture de dix quotidiens ou magazines), l’abonnement coûte 9,99 euros. Pour vingt-cinq crédits, c’est 19,99 euros. Selon la formule souscrite par les abonnés de Canal, ces derniers ont donc accès à l’une ou l’autre de ces offres. Plus de 1600 titres sont présents sur la plateforme, dont Libération, Ouest France, Paris match, Grazia, ou encore VSD.
En intégrant ses offres aux abonnés de Canal, Ari Assuied entend « faire découvrir ce contenu presse : notre objectif est de revaloriser les marques, de recréer un lien charnel avec les titres, et d'embarquer les clients dans cet usage, en nous appuyant sur tous les canaux de distribution possibles ». Car le fondateur de la plateforme croit au potentiel de la lecture de la presse via ce réseau de distribution – sans pour autant dénigrer la lecture papier. « Nous nous inspirons d’autres secteurs, comme la musique ou la Svod », souligne-t-il, rappelant qu’il y a cinq ans, le streaming musical n’était pas encore démocratisé.
Ce partenariat n’est pas sans rappeler le lancement de la plateforme SFR presse par l’opérateur téléphonique, il y a un an, qui permet à ses abonnés la lecture de la presse. Mais « si le contenu est roi, nous estimons que notre avantage est d’offrir un écrin qui le sublime pour lire la presse », note Ari Assuied. Les revenus que reçoivent les éditeurs dans le cadre de la lecture de leurs titres sur Lekiosk font l’objet d’accords confidentiels.
Justine Cantrel
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 7 avril 2017
 
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

Le dernier magazine des Clés de la presse est sorti

 
 
 
L’événement
- Le programme des candidats pour la presse et les médias
- Le bilan du quinquennat de Hollande
- Comment les médias couvrent l’élection
- Reportage à Hénin-Beaumont : la Voix sans issue

Le dossier
- L’éducation aux médias relève de l’urgence
- Les médias sur tous les fronts depuis les attentats de Charlie hebdo
- La recette Spicee contre les théories du complot 

L’enquête
- Les médias se mobilisent pour rétablir la vérité
- La post-vérité pose question

L’exposition 
L’Unesco accueille 200 unes et n°1

La veille 
L’enjeu du moment marketing
  
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique