AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Pas d’électro-choc pour Europe 1

Retour

Frédéric Schlesinger, vice-Pdg d’Europe 1, recruté en juin par Arnaud Lagardère pour redresser des audiences au plus bas avant l’été, ne se faisait guère d’illusion, début septembre, sur la capacité de la station à repartir immédiatement à la hausse. « J’espère que nous serons au-dessus des 7 points », disait-il en évoquant les prochains résultats d'audience radio, portant sur les mois de septembre et d'octobre. Avec 7,2 points sur la période, selon les résultats de l’étude 126 000 radio publiés le 16 novembre par Médiamétrie, il a réussi son pari, mais ce score reste le plus bas pour la période depuis des années. Il faudra donc encore attendre quelques mois pour savoir si la nouvelle grille permettra à la station du groupe Lagardère active de retrouver des audiences à la hausse et d’atteindre l’objectif affiché de revenir à 9% d'audience dans les trois ans (soit 1 million d'auditeurs à regagner).
 
Chez RTL, où l’on ne jure que par la stabilité des grilles, on est loin de ces préoccupations. Au contraire. Après une saison 2016-2017 historique, marquée par la plus forte écoute en nombre d’auditeurs depuis 15 ans, « la station démarre cette nouvelle saison sur des bases record, souligne-t-on en interne, avec la meilleure part d’audience depuis 2002 et le plus grand nombre d’auditeurs sur un sondage de rentrée avec 6 496 000 auditeurs ». Avec une audience cumulée de 12 %, en hausse de 0,1 point, RTL conserve sa couronne de première radio de France, devant France inter à 11,1%, malgré un léger repli par rapport à l'année dernière. Mais rien de catastrophique alors que le station publique a dû faire face au départ de nombreux dirigeants et journalistes phare vers Europe 1.
 
C’est une autre station du service public, France info, qui réalise la plus forte progression de cette vague d'audience avec un gain de 0,6 point sur un an, à 8,5% d'audience. Une performance quand on sait que ces bons résultats s'expliquaient par le succès de la couverture des élections du printemps, avec le risque de ne pas parvenir à les conserver ensuite.
Didier Falcand
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 17 novembre 2017
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

4 clés pour comprendre la presse et les médias en 2018

Une formation incontournable sur l'univers de la presse

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique