AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Le programme de Pierre Louette à la présidence du groupe les Échos-le Parisien

Retour

La rumeur l’avait annoncé dès le mois de janvier. C’est officiel depuis le 8 mars, Francis Morel quittera, le 12 mars, la présidence du groupe les Échos-le Parisien, atteint par la limite d’âge imposée par son actionnaire, LVMH, qui refuse que ses mandataires sociaux aient plus de 70 ans (Francis Morel est né en juillet 1948). Il sera remplacé à son poste par Pierre Louette, 55 ans, qui a déjà un long parcours dans les médias et les télécoms, notamment comme conseiller audiovisuel d’Edouard Balladur, alors Premier ministre, puis au sein de France télévisions, Havas advertising, l’AFP et, ces dernières années, chez Orange dont il était directeur général délégué. Mais ce sera sa première expérience dans la presse écrite, où il devra parachever le rapprochement, déjà bien amorcé par Francis Morel, entre les Echos et le Parisien.
2018 sera une année charnière pour le Parisien/Aujourd’hui en France sur le digital avec une transformation profonde de ses supports et des temporalités de publication pour répondre aux usages de ses lecteurs et renforcer ce qui fait son ADN : ses scoops, sa proximité, sa convivialité. L’édition dominicale s’apprête d’ailleurs à faire peau neuve le 25 mars avec une nouvelle formule qui accordera plus de place à l’actualité politique.
De son côté, les Echos poursuivra sa transformation digitale avec le lancement, annoncé le 7 mars, d’un grand programme sur l’intelligence artificielle pour comprendre le phénomène et ses répercussions sur la société et le monde du travail. Baptisé IA for business, ce dispositif comprend une nouvelle verticale sur le site des Echos, des comptes dédiés sur les réseaux sociaux (comme @Les EchosIA sur Twitter), des dossiers spéciaux tout au long de l’année, une newsletter hebdomadaire et la création d’un think-tank. « Nous voulons montrer que l'IA n'est plus un concept de science-fiction, mais devient une réalité pour les entreprises », explique Benoît Georges, chef de service Idées & débats, chargé de développer l'offre éditoriale sur l'IA. Un supplément de huit pages, entièrement consacré à l’intelligence artificielle, est ainsi publié, le 9 mars, pour explorer comment les solutions employant les outils d'IA arrivent dans le monde professionnel.
Didier Falcand
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 9 mars 2018

 

 

 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique