AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Pourquoi nous relançons Pif

Retour

Pif, le héros de Pif gadget, reviendra à la fin de l’été sous la forme d’un hebdomadaire, édité par les éditions Pif, qui fait partie du groupe l’Humanité. Lancé en 1969, arrêté en 1993 et réapparu à quelques reprises à un rythme mensuel, puis transformé en neuf hors-séries, le magazine revient cette fois-ci sans gadgets et modernisé alliant le papier au numérique. Le Pif de 2018 s’annonce dépliable et en triple version : magazine, BD et 3D, tout en gardant la volonté d’innovation de l’ancienne version, ainsi que ses valeurs humanistes. Suite au lancement d’une campagne de financement participatif en ligne, Frédéric Gargaud, son responsable éditorial, nous raconte les détails de ce projet.
 
Les Clés de la presse. Moins d’une semaine après le lancement de la campagne de financement participatif, vous avez atteint 42% de votre objectif. Êtes-vous satisfait ?
Fréderic Gargaud. La campagne avance bien : au bout d’une semaine, nous aurons dépassé la moitié de l’objectif. C’est très encourageant, nous sommes très contents de voir que les gens nous soutiennent ! Nous portons un projet important et radical pour un personnage et un magazine historique. Nous reprenons le personnage créé en 1948, mais nous souhaitons s’adresser aux enfants, en essayant de réconcilier l’écran et l’imprimé.
 
Le plaisir de la lecture est-il l’une de vos préoccupations ?
F.G. C’est n’est pas l’une de nos préoccupations, c’est la préoccupation ! On dit que les enfants lisent de plus en plus, mais c’est faux. Il y a de plus en plus de grands lecteurs, encouragés par leurs parents. En revanche, il y a un décrochage au niveau de la lecture de la part des enfants. Nous voulons faire un magazine pour toucher les enfants qui ne sont pas forcément des grands lecteurs, justement pour les amener à la lecture. Nous allons les chercher là où ils sont, sur Youtube et sur les écrans, et les ramener dans un support imprimé. Donner l’accès à une lecture plaisir se situe au cœur de notre projet.
 
Quelles sont les nouveautés proposées pour cette relance ?
F.G. Pif ne se présente pas comme un magazine classique, cela pourrait intimider les enfants qui n’ont pas l’habitude de lire. Le magazine a été conçu comme un accordéon qui se déplie et peut être lu dans tous les sens. Notre maquette s’inspire de l’écran, devant lequel les enfants passent des heures. Nous jouons la bataille de l’attention avec Youtube. Notre pari, c’est d’associer au papier ce qui captive les enfants sur le numérique, et pour cela, nous proposons un contenu connecté. Nous utilisons la réalité augmentée : des animations 3D et des vidéos qui surgissent à partir d’un élément physique. La magie du numérique ouvre une porte au papier très intéressante du point de vue pédagogique.
 
Quels sont vos objectifs de diffusion ?
F.G L’hebdomadaire sera proposé à moins de 2 euros. Nous essayons de faire un magazine le moins cher possible, car notre objectif est de faire un grand journal populaire et largement diffusé. Forcément, plus nous baissons le prix, plus cela sera faisable. Pour les premiers numéros, le tirage sera de 100 000 exemplaires. Il faudra faire des ajustements pour la suite, mais nous espérons être à 70 000 exemplaires dans un an et demi.
Propos recueillis par Ylessa Stéphanie Oliveira
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 26 juin 2018
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

4 clés pour comprendre la presse et les médias en 2018

Une formation incontournable sur l'univers de la presse

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique