AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Droit voisin : une avancée qui doit être confirmée

Retour

Du côté des éditeurs de presse, les réactions ont été unanimes après le vote, le 12 septembre, de la directive européenne sur les droits d’auteur. « L’ensemble de la presse française, représentée par la FFAP, la FNPS, le SPHR, le SEPM, le SPQN et l’Upreg, se félicite du vote en faveur du projet de directive sur le droit d’auteur par le Parlement européen et de la création d’un droit voisin pour les éditeurs et agences de presse, ont-ils rappelé dans un communiqué commun. Par ce vote sans ambigüité (438 voix pour, 226 contre et 39 abstentions), les députés européens ont confirmé l’attachement de l’Europe à la liberté de l’information et à la diversité culturelle ». Il faut dire que l’optimisme était loin d’être de mise quelques heures plus tôt (cf. les Clés de la presse du 11 septembre).

Mais la bataille n’est pas finie, et il faudra encore du temps pour mettre en œuvre les modalités de cette décision. Le texte, lui-même, de la directive doit désormais être rédigé par le Parlement européen, le conseil de l’Europe et la commission européenne, avant d’être voté formellement par les députés. Ensuite, ce sera aux Etats membres de le transposer dans leurs droits nationaux, avec la possibilité de moduler le niveau de contrainte selon leurs souhaits. En ce qui concerne le nouveau droit voisin, chaque pays devra choisir le mode de gestion pour la collecte des fonds et la rémunération des contenus, même si l’hypothèse d’une gestion collective semble émerger. Parallèlement, il faudra entreprendre des discussions avec les Gafa, pour entrer concrètement dans le vif du sujet. Comme le rappelait un juriste, lundi soir, lors d’un débat sur la question organisé par le groupe les Echos-le Parisien, « la directive crée une base juridique, mais ce sont les négociations avec toutes les parties prenantes qui assureront sa mise en œuvre effective ». Et on voit mal pourquoi les plateformes, qui ont tout fait pour faire échouer le vote, ne chercheraient pas à gagner du temps pour ralentir le processus.
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du 14 septembre 2018
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

Le nouveau magazine des Clés de la presse est sorti


 
 
   
L’événement : la ruée vers les podcasts
- La révolution des usages
- Les marques s’engouffrent dans la brèche
- Vers une mesure des performances de l’audio
- Elle mise sur le podcast comme vitrine du magazine
- Radio France teste le potentiel créatif du podcast
- Challenges multiplie les programmes scientifiques
- Europe 1 studio développe la production externe
- Un nouveau territoire journalistique pour Madame Figaro
- Prisma média se dote d’une structure ad-hoc

Le dossier : le grand Meccano de la presse française
- L’analyse de Jean-Clément Texier
- Ebra rationnalise à marche forcée
- Sipa Ouest-France revoit sa copie
- Le Figaro conforte sa stratégie digitale
- La Voix du nord vise les 10 000 abonnés numériques en 2019
- Prisma média ne jure que par l’innovation
- De bons résultats pour l’Equipe
- Le groupe le Monde résolument numérique
- L’avenir de Sud Ouest est digital
- Reworld média et Czech média invest, deux nouveaux acteurs de poids

L’entretien
Pourquoi Marie Claire s’engage

La tendance
Un peu d’ondes positives dans un monde complexe

L’enquête
Les 3 raisons des éditeurs d’être sur Snapchat discover
 
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique