AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

Pourquoi la Revue fiduciaire reprend le groupe Courrier cadres

Retour

Comme nous l’avions révélé dans les Clés de la presse du 28 août dernier, le groupe Revue fiduciaire a officialisé, hier 5 octobre, la reprise du groupe Courrier cadres. Cette opération permet à ce dernier d’effacer sa dette (5 millions d’euros) et d’accélérer son développement, notamment en matière digitale.
Une vision commune
Cette acquisition ne s’est pas faite en un jour. Cela fait plus d’un an que les deux parties ont appris à se connaître en travaillant ensemble, le groupe Courrier cadres ayant testé l’une des nouvelles solutions technologiques mises au point par le groupe Revue fiduciaire. « Dans ce genre d’opération, il faut que les deux parties aient envie de travailler et de construire ensemble », explique Yves de la Villeguérin, le Pdg du groupe Revue fiduciaire, qui a déjà été échaudé, dans le passé, par une acquisition à problème. Et, visiblement, c’est le cas, puisque Laurent Minaud, le Pdg de Courrier cadres, qui conserve 15% de son entreprise, n’hésite pas à dire « que nous avons le même ADN, la même façon de voir l’avenir ».
De nombreuses synergies
Pour ceux qui penseraient qu’il n’y a pas grand-chose de commun entre la Revue fiduciaire, spécialisée dans les domaines juridique, fiscal, comptable, social, paye et patrimoine, et le groupe Courrier cadres, éditeur du magazine éponyme, mais aussi de Rebondir, l’Officiel de la franchise, Vente directe magazine et le Nouvel entrepreneur, acheteur et vendeur sont unanimes, « les synergies à mettre en place sont nombreuses ». Pour Yves de la Villeguérin, par exemple, le profil des lecteurs de Courrier cadres est proche de celui d’Intérêts privés. De son côté, Laurent Minaud que les deux groupes sont complémentaires : « je publie un contenu qu’ils n’ont pas, dans le domaine de la formation et de l’emploi ». La Revue fiduciaire va aussi confier à Courrier cadres la gestion de ses espaces publicitaires. « La publicité représente moins de 2% de notre chiffre d’affaires (40 millions d’euros), reconnait Yves de la Villeguérin, mais elle pourrait par exemple permettre de diffuser Intérêts privés en kiosque, ce qui élargirait sa notoriété et son potentiel de lectorat ». Au-delà de ces synergies éditoriales et publicitaires, c’est le profil même de Laurent Minaud qui a intéressé Yves de la Villeguérin. C’est pourquoi ce dernier est aussi nommé directeur commercial et marketing du groupe Revue fiduciaire.
Une accélération de son développement numérique
Cette opération va aussi permettre au groupe Courrier cadres d’accélérer son développement numérique. Car la Revue fiduciaire, qui a investi massivement ces dernières années dans les nouvelles technologies, a pu développer des solutions logicielles pointues, comme une application de papier connecté, l’accès en temps réel au fonds documentaire du groupe, des mises à jour immédiates des textes de loi, et bientôt, une technologie de papier embarqué. « De plus en plus de groupes de presse se retrouvent au pied du mur, analyse Yves de la Villeguérin, ils doivent absolument faire évoluer leur offre alors que leur modèle économique traditionnel de publicité et d’abonnements ne leur donnent plus les moyens financiers de le faire. Je suis particulièrement heureux de donner au groupe Courrier cadres les moyens de poursuivre leur activité et d’évoluer avec les nouveaux usages et attentes numériques ».
Didier Falcand
 
Retrouvez cette information (et l’intégralité de la lettre) dans les Clés de la presse du mardi 6 octobre 2015
 
 

Les commentaires sur cet article :

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Ajouter un commentaire :

Nom ou pseudo (obligatoire) :
E-mail :
Titre de votre commentaire :
Votre commentaire :
Recopiez l'image inscrite à l'écran (sécurité antispam) :

Haut de page

L'actualité des Clés de la presse

Le dernier magazine des Clés de la presse est sorti

 
 
 
  
L’événement
- Un vent nouveau souffle sur Expopresse
- Les nouveautés du salon (é
diteurs et prestataires profitent du salon pour présenter certaines de leurs nouveautés, l’abonnement se vend aussi chez les marchands de presse, Bauer lance son portail diffuseurs, Direct-éditeurs passe à l’application, Zeens inaugure les soldes dans la presse, Bimedia TV facilite les achats groupés en caisse, Audiens crée une offre de protection sociale).
- Nap planche sur la carte de fidélité presse
Les enjeux 2017 de la distribution
Comment Médiakiosk a imaginé le kiosque de demain

Le dossier
- Les champions de la diffusion
- 5 exemples de réussite : Marmiton, Vital food, Valeurs actuelles, Flow et la presse jeunesse
- Les versions numériques au secours de la diffusion
- Coup de fil à… Bertrand Gié : « Le site est le premier levier de recrutement d’abonnés du Figaro »

Nos enquêtes

Ce qui vous attend en 2017
Lancements, nouvelles formules, innovations médias, recomposition du paysage… 2017 n’échappera pas à son lot de changements.

Ces nouvelles solutions de vente à la carte
Sur le numérique, la vente de contenus à l’unité et les abonnements groupés émergent petit à petit.

L’entretien
Molotov.tv, plateforme de distribution de la télévision, sur le numérique, entend révolutionner le mode de consommation du petit écran. Les explications de Jean-Marc Denoual.
 
 
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique