AccueilImprimerNous contacterAjouter aux favoris

A la Une

So presse lance une maison d’édition

Quelques semaines après le lancement de Society, que son fondateur, Franck Annese, estime réussi, « même s’il faudra un peu de temps pour valider le constat », le groupe So press annonce la création d’une maison d’édition, So lonely éditions. « Le brand content est aussi un axe de développement prioritaire dans le groupe, ajoute-t-il, qu’il s’agisse de vidéo (via Sofilms) ou de contenu éditoriaux sous toutes leurs formes ». So press travaille déjà pour des marques et des agences sur différentes problématiques éditoriales, sites, magazines de marque, contenus en marque blanche, etc.
 
Delphine Ernotte nommée présidente de France télévisions
Le communiqué est tombé en fin d’après-midi, le 23 avril. « Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni en assemblée plénière, a nommé Delphine Ernotte Cunci à la présidence de France télévisions, pour une durée de cinq ans à compter du 22 août ». C’est donc bien la directrice générale d’Orange France, qui a fait toute sa carrière chez l’opérateur télécom, qui succèdera à Rémy Pflimlin à la tête du groupe de télévision publique. Un sacré challenge pour cette ingénieur qui n’a aucune expérience de l’audiovisuel.
 
 
 
« France live TV est formaté pour un usage mobile »
Un nouveau média à la fois local et national vient de voir le jour à l’initiative de jeunes entrepreneurs nantais. France live TV se positionne comme un média d’information qui met en avant « ceux et celles qui innovent et font bouger les villes », dixit son promoteur, Jérôme Poulain. + de détails
 
Le groupe le Monde table sur un retour dans le vert en 2015
Louis Dreyfus, le président du directoire du groupe le Monde, l’avait rappelé lors du dernier Observatoire de l’OJD. Après une perte nette de 500 000 euros en 2014 (sur un chiffre d’affaires de 330 millions d’euros, avant l’intégration de l'Obs, en recul de 1,5% par rapport à 2013), il table sur un retour au bénéfice dès 2015, ainsi qu'un bénéfice d'exploitation de 5 millions d'euros. Au premier trimestre, « chacun des titres du groupe, sans exception, a enregistré des résultats en diffusion, en audience et en publicité en progression sur les objectifs 2015 », précise la direction dans un communiqué le groupe, « avec de très bonnes performances publicitaires en dépit d’un marché morose, une progression de notre audience numérique et une croissance de la diffusion particulièrement notable pour le Monde diplomatique, Courrier international et le Monde ».
 
Etienne Mougeotte et Iskandar Safa en discussions exclusives pour le rachat de Valeurs actuelles
La cession du groupe Valmonde, éditeur de Valeurs actuelles, Jours de chasse et Jours de cheval, entre dans sa dernière phase. Son propriétaire, le groupe Pierre Fabre, est entré en négociations exclusives avec Privinvest médias, présidée par Etienne Mougeotte, ancien patron des rédactions de TF1 et du Figaro, associé à Charles Villeneuve, autre figure de TF1, et Iskander Safa, industriel français d’origine libanaise qui souhaite se diversifier dans les médias. Si les discussions aboutissent, la cession pourrait être effective d’ici à fin juin, après consultation du personnel. « Ce projet répond à notre volonté de nous concentrer sur les métiers du médicament et de la dermo-cosmétique, explique Pierre-Yves Revol, le président de Pierre Fabre participations. Et il autorise le groupe Valmonde à poursuivre son développement avec des actionnaires solides et professionnels ». « Notre objectif, ajoute Etienne Mougeotte, est de donner les moyens à Valeurs actuelles de poursuivre son redressement et d’en faire un magazine de référence ». Dans un communiqué, ce dernier précise qu’Yves de Kerdrel, patron de Valmonde, resterait en place pour « nous accompagner dans ce projet ambitieux qui en appellera d’autres, notamment à l’international ».
 
 
 
Télé star dénonce une distorsion de concurrence entre la presse IPG et la presse non IPG
L’augmentation de prix de 10 centimes de Télé star, intervenue le 20 avril, aurait pu passer inaperçue, si le directeur de la rédaction du magazine TV de Mondadori, Eric Pavon, n’avait pas signé un éditorial corrosif, pour expliquer à ses lecteurs les raisons de cette hausse. « Nous n’avons pas d’autre choix que le réajustement de ce tarif devant l’accroissement des charges qui pèsent sur le magazine, liés aux coûts de fabrication, de distribution et aux tarifs postaux. Des augmentations qui nous ciblent, nous la presse dite populaire, ou qualifiée par certaines élites politiques de récréative, sous-entendant qu’il y a une bonne presse et une mauvaise, des bons et des mauvais journalistes, et donc des bons et des mauvais lecteurs ». + de détails
 
Le nouveau site d’A nous Paris opérationnel
Comme nous l’avions révélé dans les Clés de la presse du 3 mars dernier, A nous Paris lance cette semaine un site Internet digne de ce nom, à la fois en responsive design et mobile first. A l’heure où son actionnaire, le groupe belge Roularta, s’apprête à céder la main à Patrick Drahi, le city magazine gratuit investit plusieurs dizaines de milliers d’euros pour débarquer sur le Web avec des ambitions significatives, tant sur le plan éditorial qu’en termes de bases de données (sur la musique, les tendances, la culture) et de déploiement publicitaire.
 
Avec Jérôme Fenoglio, les actionnaires du Monde créent la surprise
Les trois candidatures reçues pour la direction du Monde, dont celle de Gilles van Kote, l’actuel directeur par intérim, n’ont visiblement pas satisfait les actionnaires du quotidien. Les trois propriétaires (Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse) ont annoncé, le 17 avril, dans un courrier aux salariés, avoir demandé à Jérôme Fenoglio, actuel directeur des rédactions, de se présenter pour diriger le quotidien. « Au terme des auditions et après consultations, et malgré les grandes qualités de chacun des candidats et du bilan très positif de l'intérim assuré par Gilles van Kote, les trois actionnaires ont demandé à Jérôme Fenoglio de se porter candidat », précisent-ils. Entré au Monde en 1991 comme reporter au service des sports, ce dernier y a occupé plusieurs fonctions hiérarchiques, dont la rédaction en chef du Monde.fr, entre juin 2011 et mai 2013. En mai 2014, il a été nommé à la tête des rédactions, sous la houlette de Gilles van Kote. Ce sont maintenant aux salariés de se prononcer sur cette candidature.
 
 
 
L'Obs, magazine de l'année au palmarès du SEPM
La relance de l’Obs, à la fin de l’année 2014, n’est pas passée inaperçue. Le magazine repris par le groupe le Monde, qui figurait en bonne place dans la présélection, a remporté, le 16 avril, le prix du Magazines de l’année 2015. Juste au moment où le news magazine annonçait une refonte de son site… et de bonnes performances de la nouvelle formule. + de détails
 
Le premier numéro de Flow vendu à 80 000 exemplaires
Alors que le deuxième numéro de Flow est en kiosque depuis le 9 avril, l’équipe du magazine n’est pas peu fière du succès du premier : 80 000 exemplaires vendus. La rédactrice en chef, Gwendoline Michaelis, a déclaré, lors de la Journée de la presse magazine, que, « au-delà de la cible, c’est un nouvel état d’esprit que nous proposons. L’accueil a été enthousiaste tant en kiosque que sur les réseaux sociaux. On s’est affranchi des codes traditionnels et les premiers résultats montrent que nous avons eu raison de le faire ».
 
Causette lancera le mois prochain un réseau social
Causette est, avec le magazine Clés, le lauréat du palmarès des Magazines dans l'année dans la catégorie Passion. Le jury a voulu mettre en avant « un féminin qui ne ressemble à aucun autre et qui symbolise le féminisme espiègle et distancié d’aujourd’hui ». Son fondateur, Grégory Lassus-Débat, a profité de la cérémonie de remise des trophées pour espérer, « dans une période extrêmement difficile, que cet événement marque le premier jour du reste de la vie de Causette ». Le jeune éditeur mise notamment sur le lancement, dans un mois, d’une application Causette qu’il présente comme « le premier réseau social féminin », en appelant ses confrères à soutenir sa démarche en ouvrant un compte Causette comme ils ont pu le faire avec Facebook.
 
Le site Web, nouvelle étape de la refonte éditoriale de l’Obs
En ligne depuis ce 15 avril, le nouveau site de l’Obs porte un projet éditorial repensé, en cohérence avec la ligne du magazine, mais ne compte pas abandonner ce qui a fait son succès, le hot news. Sur la page d’accueil, à gauche, on trouve un outil live (développé en interne et alimenté par une équipe dédiée) « pour jouer avec l’actualité, et jongler avec les différents formats, décrit Pascal Riché, directeur adjoint de l’Obs en charge du numérique : articles, flashs, tweets et posts de réseaux sociaux, diaporamas, photos, vidéos… ». Ce « A chaud », doit permettre aux lecteurs « d’apprendre les faits de façon réactive, ludique, avec le ton et la vision de l’Obs», ajoute Matthieu Croissandeau, le directeur de l’Obs. A droite, une partie « pour comprendre », plus proche du magazine, avec des articles plus fouillés, plus anglés et plus visuels. Une nouvelle rubrique, « Bien bien », consacrée au bien-être, a été ouverte, et d’autres verticales sont à l’étude, notamment une sur la culture, une autre sur la vie urbaine. Une version mobile est en préparation et on attend pour mai ou juin la nouvelle version Web de O. 
 
L’Instant Chanel remporte le 30ème Grand prix de la publicité presse magazine
Stéphane Xiberras, président de BETC et coprésident du jury du Grand prix de la publicité presse magazine, avait donné ses consignes aux jurés. Pour délibérer, ils devaient tenir compte à 30% de la créativité et de l’innovation, à 30% de la pertinence de la campagne par rapport à son secteur, à 30% de l’exécution et à 10% de leur feeling. A ce petit jeu là, c’est la campagne l’Instant Chanel qui l’a emporté, dans une finale à trois face à la Philharmonie de Paris et Renault Twingo. Si de nombreux jurés ont milité pour la campagne Twingo, « qui apporte un peu de fraicheur dans un monde économique difficile », dixit Vincent Leclabart (Australie), c’est Chanel qui gagne une insertion dans les 125 titres du SEPM, soit l’équivalent de 2,7 millions d’euros d’achat d’espace, avec ses 15 visuels qui donnent un regard du temps différent de la vision des horlogers. « Une campagne exceptionnelle qui ne peut fonctionner qu’en presse magazine », s’est réjoui Jean-Paul Lubot (groupe Marie Claire). 
 
 
Air France remporte le prix Anniversaire 30 ans
Pour ce 30ème grand prix, le jury a aussi voulu élire la meilleure campagne des 30 dernières années, en s’appuyant sur les lauréats depuis 1985. Après un dernier duel entre « Et si le vrai luxe c’était l’Espace » pour Renault Espace en 1998 et « Faire du ciel le plus bel endroit de la terre », c’est la campagne Air France en 2001 qui a été récompensée. « Avec ce choix, le jury distingue une campagne symbolique et emblématique et prouve qu’une marque se construit sur le long terme », estime Caroline Fontaine, responsable de la marque.
 
 
 
 
Le Figaro veut enfin faire décoller ses abonnements numériques payants
Partant du principe que « ce que l’on paie sur le papier, on doit le payer sur le numérique », dixit Alexis Brézet, directeur des rédactions, le Figaro lance une nouvelle offre d’abonnement numérique payante. Baptisée Figaro premium, celle-ci donne accès à tout le Figaro en illimité : tous les articles du Figaro.fr (l’information en continu et en images 24 heures/24), l’intégralité des articles du Figaro quotidien et de ses magazines, mais aussi le quotidien disponible en PDF dès 22h la veille de sa parution et les magazines du week-end offerts dès le jeudi soir. Parallèlement, ce site se veut innovant dans sa forme, pour une véritable expérience privilégiée. « C’est un écrin au service de l’actualité pour un traitement haut de gamme, axé sur le confort et le plaisir de lecture, avec une expérience de lecture plein écran, une interface épurée, élégante et moderne, et un service accessible sur tous les écrans, partout, tout le temps, et en responsive design », explique Bertrand Gié, directeur des nouveaux médias du groupe. + de détails
 
 
 
La diffusion de la presse en baisse de 4%, celle des sites de presse en hausse de 8,5%
Contrairement à 2013, la situation ne s’est pas dégradée davantage l’an dernier, puisque le recul de la diffusion de la presse (-4%) est très exactement le même en 2014 qu’en 2013. Mais toutes les familles, sans exception, sont concernées, que ce soit la presse quotidienne (-3,3%), la presse magazine (-5,1%) ou la presse professionnelle (-6,1%). « Cette situation s’explique notamment par l’émergence de la diffusion des versions numériques, en hausse de 59,8%, note Stéphane Bodier. Et, dans le même temps, la fréquentation des sites de presse continue de progresser fortement (+8,5%). Quant aux supports mobiles (sites hybrides, applications mobile et tablette), ils explosent (+57,6%), confirmant les stratégies digitales des marques de presse. Retrouvez nos 5 pages d'analyse dans les Clés de la presse du 10 avril
 
 
 
L’audience des marques également soutenue par les déclinaisons digitales
« Grâce au digital, les marques de presse ne se sont jamais aussi bien portées qu’aujourd’hui ». S’il ne conteste pas une tendance générale à la baisse pour l’audience du print, -« avec un recul de 0,4%, je préfère parler de stabilisation ou d’atterrissage », tient-il seulement à préciser-, Nicolas Cour, directeur général de l’OJD, préfère mettre en avant la croissance de l’audience One global. « L’audience globale des marques de presse print + numérique a enregistré une hausse de 4% par rapport à la vague précédente et de 12% en un an, poursuit-il. Et si on élimine l’effet des événements de janvier sur les sites Internet, la hausse est encore de 7,4% sur 12 mois ». 
 
Dans l’impasse, Radio France attend beaucoup du médiateur, Dominique-Jean Chertier
La journée du 8 avril, avec un comité d’entreprise extraordinaire ajourné et une poursuite de la grève, a montré l’impasse dans laquelle se trouve Radio France. Le désaccord est profond entre le président, Mathieu Gallet, et les organisations syndicales. « J'ai encore quatre ans de mandat et, pendant quatre ans, je ne lâcherai rien sur mes convictions », a lancé le premier devant les députés de la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée, qui lui demandaient comment sortir de la grève et maintenir les missions de service public tout en réduisant les coûts. De leur côté, les salariés restent sur leurs positions de blocage. C'est pourquoi la nomination d'un médiateur arrive à point nommé. Mandaté par Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, Dominique-Jean Chertier devra non seulement pacifier la situation, mais aussi préparer la signature du nouveau contrat d'objectifs et de moyens de Radio France.
 
 
 
Retrouvez l'actualité de la recherche dans les médias
Ce mois-ci, dans l'actualité de la recherche dans les médias, le sociologue Éric Macé propose un autre cadre d’analyse pour expliquer la persistance des inégalités entre les femmes et les hommes. Son essai, l’Après patriarcat, se présente comme une réponse et une alternative à la sociologie critique du genre. + de détails
 
Dailymotion dans l’escarcelle de Vivendi ?
Selon le Monde, Vivendi a fait une offre de reprise de Dailymotion. Le groupe serait prêt à mettre 250 millions d’euros sur la table pour acquérir la quasi-totalité du capital. La proposition devrait être discutée, aujourd’hui 7 avril, par le conseil d'administration d’Orange. Interrogé par l'AFP, le ministère de l’Economie, qui représente l’Etat actionnaire à 24,9% d’Orange, n’a pas fait de commentaire, précisant seulement que les offres potentielles seraient soumises en temps voulu au conseil d’administration. 
 
L’Agefi poursuit sa diversification dans le secteur de l’emploi
Après avoir misé sur l’événementiel, l’Agefi explore une nouvelle piste de diversification, dans le secteur de l’emploi. Une stratégie débutée en septembre dernier avec l’acquisition de Wallfinance qui se poursuit avec le lancement de l’Agefi emploi. + de détails
 
 
L’Express accélère la publication de hors-séries
Devant le succès de ses hors-séries, l’Express a choisi d’accélérer leurs publications, en adoptant la marque l’Express thema, qui proposera désormais quatre mooks par an. Le premier numéro, Fabuleuse New York, est sorti le 2 avril. Vendue 14,90 euros, cette publication de 212 pages propose une immersion dans l’histoire contemporaine de New York, des années Harlem à aujourd’hui en passant par le 11 septembre 2001. Mise en place à 35 000 exemplaires, elle bénéficie d’un fort soutien promotionnel dans l’Express et les autres titres du groupe Express-Roularta, ainsi que d’une mise en avant en Maison de la presse.
 
Pour son 1er anniversaire, So foot junior change de nom
Un an tout juste après son lancement, So foot junior change de nom. A partir du 15 avril, il devient So foot club. « En interrogeant les stagiaires de troisième qui viennent chez nous, nous nous sommes aperçus que les jeunes étaient satisfaits du contenu du magazine, mais pas de son nom, nous confie Franck Annese, l’un des fondateurs du groupe So press. Le mot junior renvoie, pour eux, à des 8-9 ans et moins. Ça les énervait qu’on les prenne pour des gamins ». + de détails

 
  
Mathieu Gallet calme le jeu avec sa tutelle, mais la grève se poursuit à Radio France
« L'entretien s'est très bien passé ». C’est ce qu’a annoncé Fleur Pellerin, ministre de la Communication, suite à sa rencontre, le 2 avril, avec Mathieu Gallet, le président de Radio France, venu lui présenter son projet stratégique pour l'avenir de la Maison ronde. Quelques heures plus tard, une délégation de représentants du groupe public a été reçue à Matignon par des conseillers de Manuel Valls, mais les salariés ont voté la poursuite de la grève pour un 16ème jour consécutif. Il faudra certainement attendre la semaine prochaine pour y voir plus clair puisque Fleur Pellerin a promis, à l’AFP, qu'elle prendrait des décisions dans les prochains jours sur ce dossier. Quant à Mathieu Gallet, il présentera son projet le 8 avril aux syndicats durant un CCE extraordinaire.
 
ZenithOptimedia prévoit une stabilisation du marché publicitaire français, pas de reprise
Les investissements publicitaires mondiaux devraient croître de 4,4% en 2015, estime ZenithOptimedia dans ses prévisions publiées hier, 30 mars. En revanche, l’agence média ne prévoit aucune reprise en France, seulement une stabilisation du marché pour 2016 et 2017. Explications. + de détails
 
Le nouveau Libé attendu le lundi 4 mai
C’est le lundi 4 mai que la direction de Libération a programmé la sortie de sa nouvelle formule. Selon un acteur du marché publicitaire qui en a vu les premières ébauches, la forme devrait évoluer sensiblement, sous la houlette du designer espagnol Javier Errea, même si « l’esprit Libé » demeure. L’évolution du site Internet, elle, est attendue au mois de juin.
 
 
 
29 dossiers financés en 2014 par le fonds Google 
Le fonds Google pour l'innovation numérique de la presse vient de présenter son bilan 2014. Avec 44 dossiers reçus et 30 projets acceptés (mais seulement 29 financés, l’un d’entre eux ayant renoncé suite à un changement de direction), il a été davantage sollicité, en 2014, qu’en 2013. En revanche, les sommes allouées sont à peu près les mêmes : 16,136 millions d’euros en 2014 (contre 15,787 millions en 2013). + de détails
 
France routage renforce ses positions dans le brochage
Selon nos informations, le groupe France routage a finalisé, le 23 mars, le rachat des actifs de Brofa est, Brofa sud et de 100% des titres de Routage BRF. Rebaptisé E-lomag, ce nouvel ensemble permet au leader du routage de presse, qui réalise déjà plus de 50% des envois nationaux de presse magazine aux abonnés, de renforcer ses positions dans le domaine du brochage, puisqu’il réalisera désormais le brochage de près de 30% des volumes de vente en kiosques. « Dans un marché toujours plus difficile et concurrentiel, cette opération consolide la filière finition », estime Pierre Jost, le Pdg de France routage.

Un bon départ pour Alteréco plus
Lancée à la mi-novembre, Alteréco plus, la nouvelle publication 100% digital d’Alternatives économiques, a plutôt connu « un bon départ », nous explique Camille Dorival, directrice générale du groupe. « Nous comptons 2 600 abonnés payants. Nous avons eu quelques soucis techniques qui sont sur le point d’être résolus, et nous allons pouvoir redynamiser les abonnements ». Quant au premier numéro de la nouvelle formule d’Alternatives économique, sorti le 2 janvier, il s’est vendu à 20 000 exemplaires en kiosque. Pas si mal pour le magazine qui a pu descendre en-dessous des 15 000 ventes en kiosque certains mois, en 2014. Surtout avec une couverture optimiste, titrant sur les raisons d’espérer en 2015, dans un contexte marqué par les attentats du début d’année.
 
 
 
Le Courrier picard teste une opération de « print to store » originale
L’innovation ne réside pas seulement dans l’organisation commerciale et les offres, elle doit aussi s’exprimer dans les opérations proposées aux annonceurs. C’est en s’appuyant sur cette conviction que 366, la régie publicitaire unique de la PQR, a lancé, le 25 mars le premier journal podomètre. Le principe : ce jour-là, les lecteurs du Courrier picard ont découvert en une de leur quotidien un véritable podomètre les incitant à se rendre au magasin Intersport le plus proche pour bénéficier de 20 euros de réduction sur le rayon running. Imaginée par 366 et l’agence les Gaulois, à l’occasion de la semaine du running dans l’enseigne, cette opération tend à démontrer que la presse papier peut être un outil de création de trafic vers un point de vente. A condition d’être créative. « L’innovation est justement au cœur du projet de 366 », rappelle Bruno Ricard, DGA de la régie en charge du marketing, des études et de la communication. CQFD.
 
 
 
Science & vie TV sera lancée le 30 mars
On vous l’avait annoncé dans les Clés de la presse du 18 novembre : Mondadori France et AB groupe vont bientôt lancer Science & vie TV. On sait désormais que la chaîne sera diffusée à partir du 30 mars, à 20h45, à la place d’Encyclo. Comme le magazine du même nom, la ligne éditoriale de la chaîne de télévision s’attachera à vulgariser des sujets scientifiques. Chaque soir, une thématique sera déclinée : technologie, santé, nature et environnement, société, espace. Le samedi soir, un magazine sera présenté par Jérôme Bonaldi. Le dimanche soir sera consacré à la série documentaire « Mégastructure ». La chaîne bénéficie de la puissance et de l’expertise de la marque centenaire Science & vie. AB groupe et sa régie (Regis) se chargeront de la commercialiser. 
 
 
« Le scoop est l’un des fondamentaux de la marque Closer »
Boosté par son scoop du 9 janvier 2014, Closer a fini l’année avec une croissance de 3% de sa diffusion et une hausse de 99% de son audience Web. Décryptage avec Laurence Pieau, directrice de la rédaction de l’hebdo people de Mondadori. + de détails

 
  
Science & vie TV sera lancée le 30 mars
On vous l’avait annoncé dans les Clés de la presse du 18 novembre : Mondadori France et AB groupe vont bientôt lancer Science & vie TV. On sait désormais que la chaîne sera diffusée à partir du 30 mars, à 20h45, à la place d’Encyclo. Comme le magazine du même nom, la ligne éditoriale de la chaîne de télévision s’attachera à vulgariser des sujets scientifiques. Chaque soir, une thématique sera déclinée : technologie, santé, nature et environnement, société, espace. Le samedi soir, un magazine sera présenté par Jérôme Bonaldi. Le dimanche soir sera consacré à la série documentaire « Mégastructure ». La chaîne bénéficie de la puissance et de l’expertise de la marque centenaire Science & vie. AB groupe et sa régie (Regis) se chargeront de la commercialiser. 
 
La presse tire le marché publicitaire vers le bas
La tendance à la baisse des recettes publicitaires des médias se poursuit en 2014, mais s’atténue, avec un recul de 2,5% par rapport à 2013, à 13 milliards d’euros nets. Dans le même temps, les dépenses de communication des annonceurs sont passées sous la barre des 30 milliards d’euros. Ce qu'il faut retenir du bilan publicitaire 2014. + de détails
 
Le Moniteur s’offre une nouvelle formule pour relancer sa diffusion
Quelques mois après son rachat par le groupe Infopro digital, le Moniteur lance, aujourd’hui 20 mars, une nouvelle formule pour son hebdomadaire. Ses objectifs : « renforcer ses fondamentaux (mise en lumière des projets remarquables, analyse des stratégies porteuses, découverte de nouveautés…) ; valoriser ses points forts (détection région par région des opportunités d’affaires, décryptage de la réglementation…) ; et élargir son périmètre en donnant plus de visibilité aux marchés privés. Pour cela, le magazine adopte un ton plus engagé et propose un sommaire repensé et de nouvelles rubriques qui mettent en avant les entreprises qui réussissent et leurs performances. Sur la forme, son format se fait plus compact et sa maquette a été revue « pour valoriser la photo et donner plus de force au contenu éditorial ». Cette nouvelle formule sera soutenue, jusqu’en décembre, par un plan exceptionnel de surdiffusion, dans le but d’enrayer la baisse de diffusion France payée, passée de 43 153 exemplaires en 2010 à 37 366 exemplaires en 2014.
 
Prisma lance un nouveau féminin, As you like, le 2 avril
Après Flow, sorti mi-février, le pôle féminin de Prisma média s’apprête à lancer un autre magazine nouvelle génération, le 2 avril, As you like. « C’est un magazine rupturiste tant sur le fond que sur la forme, estime son éditrice, Pascale Socquet. Tout d’abord par ses sources, puisque 100% des contenus seront issus du Web. En fait, ce sera le meilleur du Web au féminin ». Et pas seulement de la plateforme de blogs Hellocoton, même si elle sera une source privilégiée et que le magazine doit contribuer à renforcer la marque. La rédaction ira chercher sur les blogs, Instagram, et le Web de façon générale, des femmes inspirantes. Elles seront sélectionnées sur l’intérêt et la pertinence des contenus qu’elles publient, sur leurs partis pris, et la qualité éditoriale et iconographique de leurs posts. + de détails
 
 
 
Le Monde lance un projet de datajournalisme pour les Départementales
Le Monde profite des élections départementales pour accroître son traitement de l’information sous la forme de datajournalisme. « Le Monde est réputé pour sa capacité à décrypter les enjeux électoraux et à analyser en profondeur les résultats des scrutins, déclare Gilles van Kote, directeur du Monde. Avec le développement de nouveaux outils qui nous permettent d'exploiter une masse considérable d'informations, nous devons offrir à nos lecteurs une information encore plus pointue et réactive ». Ces élections sont donc l’occasion de lancer un nouveau projet éditorial axé autour du data. Concrètement, les internautes peuvent retrouver sur la page consacrée aux départementales une carte interactive exploitant des données relatives aux 36 000 communes de France. « Notre objectif est d’inscrire ce travail dans la durée et de parvenir à constituer une base de données unique sur les communes françaises », explique Samuel Laurent, responsable de l’équipe des Décodeurs. Le dispositif sera renforcé lors des deux soirées électorales, où plus de soixante personnes seront mobilisées.
 
4 leçons du traitement médiatique des attentats
L’association Journalisme et citoyenneté a organisé une journée de réflexion, le 13 mars, à Paris, autour du traitement médiatique et des leçons à tirer suite aux attentats de janvier. Plus de 400 personnes ont assisté aux quatre ateliers professionnels et au débat de l’après-midi de ces Assises. + de détails
 
« Avec Tradedoubler, Reworld devient le 2ème groupe média européen dans le digital »
Reworld média est devenu le premier actionnaire de la société Tradedoubler, en rachetant 19,1% du capital auprès de Monterro. Cette régie à la performance va permettre au groupe média de se diversifier et de voir toujours plus grand, Tradedoubler ayant publié un chiffre d’affaires d’environ 190 millions d’euros en 2014. Reworld média va, par ailleurs, continuer à se déployer à l’international et à enrichir son offre, comme nous l’explique son président, Pascal Chevalier. + de détails
  
 
 
Kantar média s’ouvre au net
Après avoir toujours communiqué sur des investissements publicitaires plurimédia bruts (la pagination valorisée au prix du tarif officiel), Kantar média s’ouvre au net. Elaboré en partenariat avec France pub, AdTrends va désormais présenter chaque mois un baromètre du marché publicitaire estimé en net. Selon cet outil, ce dernier a ainsi décru de 1% en janvier 2015, par rapport à janvier 2014, à 638,8 millions d’euros, avec des évolutions très différentes selon les médias. Là où la télévision et le digital (display + search) progressent de 3%, la presse et la radio baissent de 9%, la publicité extérieure abandonne 2%, et le cinéma progresse de 13%. De même, quand la distribution, l’alimentation et la mode s’affichent en progression en janvier, la banque-assurance, les télécommunications et la culture-loisirs sont en recul.
 
Le futur directeur du Monde sera désigné le 20 avril
Le processus de nomination du prochain directeur du Monde vient d’être lancé. On sait déjà que Gilles van Kote, qui a assuré l’intérim depuis le départ de Natalie Nougayrède, en mai dernier, est candidat au poste. Si aucun autre prétendant n’est connu, pour le moment, les potentiels intéressés ont maintenant jusqu’au 3 avril pour se déclarer. Les auditions des candidats débuteront le 13 avril, et le conseil de surveillance annoncera son choix le 20 avril à 15 heures. Ce sera ensuite à la rédaction de valider cette nomination. Le candidat doit recueillir l’approbation de 60% de la rédaction pour être effectivement investi. 
 
Webedia se lance sur la thématique du tourisme
Après le développement, par acquisitions (Jeuxvideo.com, Millenium.org), d’une branche jeu vidéo, prolongée par le lancement d’IGN en France et au Brésil, Webedia va créer une nouvelle verticale, autour du tourisme. Le groupe est en train de créer un site qui devrait voir le jour en mai, ont annoncé Cédric Siré, Pdg, et Véronique Morali, présidente du directoire, lors d’un déjeuner organisé le 9 mars par l’Association des journalistes médias. + de détails
 
Le Figaro accélère sur le numérique
Le groupe Figaro a enregistré un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros (-2%) en 2014, et un résultat d’exploitation stable à 20 millions d’euros. « Toutes les activité sont rentables, à l’exception du quotidien, qui supporte l’intégralité de l’effort d’investissement du groupe », ajoute Marc Feuillé, directeur général. De quoi satisfaire le groupe, qui a investi 10 millions d’euros dans les projets « qui porteront leurs fruits dans les années à venir » (refonte éditoriale du Figaro magazine, de Madame Figaro, du Figaroscope, de TV magazine, et relance du site). Pour 2015, le groupe dit vouloir poursuivre sa « politique fondée sur le couplage efforts de gestion et efforts d’investissement », en se concentrant, en partie, sur l’offre numérique. La partie payante du site, dont les recettes publicitaires représentent 21% du chiffre d’affaires du quotidien, va être renforcée. Objectif : doubler rapidement le nombre d’abonnés premium (21 000 actuellement). La vidéo, le mobile et la data auront aussi toute l’attention du groupe. Sur le papier, le Particulier pratique et le cahier économique, qui fête ses 30 ans, vont bénéficier d’une nouvelle formule. Enfin, le Figaro a déposé un dossier afin d’obtenir une fréquence TNT en Île-de-France, pour enrichir son expérience en vidéo.
 
Avec Society, So press s’invite dans la cour des grands
Ce sera certainement l’un des lancements de l’année. Après avoir réussi à imposer son style avec So foot, puis So film, So foot junior, Pédale et Doolittle, Franck Annese et son groupe So press s’attaquent au marché des newsmagazines. Avec la ferme intention de faire sa place à côté de l’Express, le Point ou l’Obs.
Contrairement aux news magazines, Society ne débute pas sur un rythme hebdomadaire, mais paraîtra un vendredi sur deux. « La périodicité hebdomadaire, c'est fini, nous explique Franck Annese. Les hebdomadaires n'ont plus le recul suffisant pour proposer des sujets de fond et sont toujours en retard sur l'actualité. » Selon lui, pour trouver leur place, les hebdomadaires deviennent des journaux d'opinion. Tout ce qu'il déteste. « Nous ne sommes pas des artistes, nous ne sommes pas là pour donner notre avis, mais pour raconter ce que l'on voit », assure-t-il. L'objectif étant d'offrir un vrai magazine de société avec des enquêtes fouillées, du reportage, suivant une logique éditoriale « et non une logique économique ». + de détails
 
 
 
Un nouveau départ pour le Parisien
Renouvellement de l’équipe de direction, développement de nouveaux formats, offres et applications, passage de l’information locale en Web-first, capitalisation sur les atouts de la marque… Le Parisien a annoncé, le 2 mars, de nombreuses transformations afin d’atteindre l’équilibre en 2015 et de dynamiser sa promesse éditoriale, fondée sur la proximité et l’information prescriptrice. + de détails
 
A nous Paris bientôt doté d’un site Internet digne de ce nom
C’est la fin d’une anomalie, reconnaît son directeur général, Bruno Zaro. Après des années de présence symbolique, A nous Paris s’apprête à lancer, début avril, un site Internet digne de ce nom, à la fois en responsive design et mobile first. A l’heure où son actionnaire, le groupe belge Roularta, s’apprête à céder la main à Patrick Drahi, le city magazine gratuit investit plusieurs dizaines de milliers d’euros pour débarquer sur le Web avec des ambitions significatives, tant sur le plan éditorial qu’en termes de bases de données (sur la musique, les tendances, la culture) et de déploiement publicitaire.
 
Pourquoi Plugged change de positionnement, pas de marque
Lancé en 2011, Plugged s’offre, le 27 février, un repositionnement complet, en passant d’un titre musical sur le rock indépendant à un magazine masculin destiné aux trentenaires. « Mais nous conservons l’ADN de la marque, de défricheur de nouveaux talents », nous précise son fondateur, Yann Crabé.

 
 
Un pas de plus dans la refonte de Terra éco
En septembre, Terra éco lançait un appel à l’aide pour sauver le journal. Dans le dernier numéro du magazine, en kiosque le 27 février, le cofondateur et directeur de la publication, Walter Bouvais, tient à indiquer: « Plusieurs milliers d’entre vous nous ont (re)joints, en contribuant à notre campagne de crowdfunding, en souscrivant un abonnement. Soyez encore remercié(e)s pour ce sursaut : il nous a permis de sortir de l’ornière. Mais sachez que la remise à flot n’est pas achevée. Nous y travaillons… » Un pas de plus vient d’être franchi, dans ce même numéro, avec une formule papier repensée, « conçue comme un prolongement de votre soutien ». Le projet éditorial ne change pas, mais est réaffirmé dans une nouvelle signature, tenant en trois mots, sous le logo : résister (« aux conservatismes et au repli sur soi », indique David Solon, cofondateur et directeur de la rédaction), partager (« l’intelligence et les richesses »), inventer (« de nouveaux modèles »). Pour aller dans ce sens, Terra éco promet de nouvelles rubriques, un « journalisme sans concession » et un « ton unique ». Le début d’une refondation qui doit s’étendre au Web et à tous les supports.
 
La presse BtoB se dote d’une place de marché
Les groupes IT news info, Pyc édition, Editialis et l’Agefi ont choisi de se regrouper pour créer, avec Adtech France, le 25 février, la première place de marché BtoB. Baptisée RTB2B, elle permet aux annonceurs de toucher une cible de décideurs d’entreprises, chefs d’entreprises, directeurs des achats ou directeurs informatique. + de détails
 
Le gratuit Grizette magazine débarque en kiosque
Après deux ans d'existence en distribution gratuite à Montpellier, Grizette change de formule pour rencontrer une audience plus large, étendue à l'échelle de la métropole et des grands pôles urbains de la région Languedoc Roussillon. Destiné aux femmes de 25 à 45 ans, ce magazine veut proposer « une nouvelle approche de la presse féminine », explique son équipe dans un communiqué, en parlant d’un « féminin généraliste au ton léger et complice au plus près des préoccupations de ses lectrices ». Vendu 2,90 euros, ce bimestriel vise des ventes au numéro de 10 000 exemplaires, en misant sur la communauté créée en ligne depuis le début de l’aventure. 
 
 
 
Jérôme Bouvier, conseiller pour la presse au ministère de la Communication
Quelques mois après son départ du poste de médiateur des radios de Radio France, Jérôme Bouvier rejoint le cabinet de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, comme conseiller chargé des métiers de la presse et de l'information, de l'éducation aux médias et de la diversité. Jérôme Bouvier est aussi président de l’association Journalisme et citoyenneté qui organise chaque année les Assises du journalisme.
 
 
 
Charlie hebdo reparaît mais des questions restent en suspens
Le numéro 1179 de Charlie hebdo paraît demain, 25 février. « Il fallait qu’on se fixe une date pour se jeter dans le grand bain », a expliqué Riss dans une interview aux Inrockuptibles il y a une dizaine de jours. Un mois et demi après l’attentat qui a décimé la rédaction, le journal va reprendre son rythme hebdomadaire habituel, malgré les nombreuses questions qui se posent encore. Explications. + de détails
 
 
  
Tapie impose ses hommes à la Provence
Avec le départ de Pdg, Marc Auburtin, qui était en place (comme directeur général) avant l’arrivée de Bernard Tapie, la Provence tourne une page de son histoire. Les clés sont désormais confiées à Claude Perrier, arrivé en juillet dernier en provenance de Radio France en tant que directeur général délégué en charge du développement, et directeur de la publication. A la fois directeur de la rédaction et directeur de la régie publicitaire, c’est à lui que revient désormais la mission de construire l’avenir de la Provence, dont la diffusion France payée a encore baissé de 2,94% l’an dernier, à 113 641 exemplaires. + de détails
 
L’ancien rédacteur en chef d’Auto moto lance un magazine masculin, Followed 
Huit mois après avoir quitté la rédaction en chef d’Auto moto, Christophe Boulain revient dans la presse, le 20 février, avec Followed, qu’il définit comme « un magazine bimestriel destiné aux hommes de 30 à 60 ans curieux de ce qui rend leur vie excitante ». Le principe : le magazine propose des rencontres avec des passionnés, de voitures, de vins, de sports, d’horlogerie… en deux mots de tout ce qui peut intéresser un homme. Et, comme le numérique est désormais bien présent dans nos vies, le magazine papier (vendu en kiosque au prix de 6,90 euros) est complété par des vidéos (une par reportage), un site Internet (Followed.fr), une page Facebook et une version digitale, disponible en français et en anglais sur les kiosques Apple, Google et Amazon.
 
 
 
Le nombre de cartes de presse continue de baisser
La Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) a délivré 36 317 cartes en 2014 (1 748 premières demandes et 34 569 renouvellements). C’est 506 de moins que l’année précédente. Une tendance à la baisse que l’on observe depuis 2009, qui avait marqué un pic de nombre de cartes délivrées (37 904), exception faite de l’année 2012. Bénédicte Wautelet, présidente de la CCIJP, voit trois explications à cette évolution : « Elle est en partie due à la crise économique, à la restructuration et à la disparition de certains titres, mais aussi au fait que certains nouveaux médias ne ressentent pas le besoin de faire une demande à la commission paritaire et d’avoir une carte. Cela vient après ». Elle prédit que l’influence de ces nouveaux médias va s’accroître et estime qu’ils font évoluer le métier de journaliste.
 
La presse jeunesse reste très puissante selon Junior connect
 L'équipement en écrans connectés continue sa forte progression auprès des jeunes. En un an, selon l’étude Junior connect, réalisée par Ipsos médiaCT pour le compte des groupes Bayard, Milan et Disney Hachette presse, la pénétration des tablettes auprès des foyers avec enfants est passée de 36 à 50%. Mieux, près de 70% des adolescents possèdent désormais personnellement leur propre smartphone, et près de 30% possèdent personnellement leur propre tablette. + de détails

En savoir plus ...

Réagissez

Quelles sont vos applications presse préférées ?

Donnez-nous votre avis

Réagissez ...

Dernière minute

7 clés pour comprendre la presse en 2015

Une formation incontournable sur l'univers de la presse

En savoir plus ...

A découvrir ...

Notre dernier magazine est tout chaud, il vient de sortir

 
 
 
  
L’événement
Après le drame de Charlie hebdo, l’heure des questions
Deux mois après les attentats des 7,8 et 9 janvier, de nombreuses interrogations restent en suspens : que faire de l’argent reçu depuis le 7 janvier ? Le journal satirique doit-il adopter de nouveaux statuts ? Comment trouver des collaborateurs ? Comment les médias doivent-ils parler de telles catastrophes aux enfants ? Le rapport des Français aux médias va-t-il changer sur le long terme ? Comment les écoles de journalisme prennent-elles en compte l’événement ? Ces attentats vont-ils redonner goût aux Français à l’achat presse ? Quelles leçons peut-on tirer sur le traitement journalistique ? Peut-on tout dire au nom de la liberté d’expression ?

Le dossier
- Le réseau de distribution presse s’ouvre au commerce
- Anne-Marie Couderc et Véronique Faujour présidentes de Presstalis et MLP, nous livrent leur vision de la distribution de la presse.
- 8 dispositifs de promotion des ventes passés au crible

Nos enquêtes
- Les différents modes d’appels aux dons dans la presse
- La Croix change de direction, pas d’orientation
- Prisma média oscille entre print et digital
- Millénaire presse, du professionnel au grand public
- Avec Public A, les invendus ont droit à une deuxième vie
- Un reportage au sein de la rédaction du 1
 
Pour vous le procurer, rendez-vous directement dans la boutique des Clés de la presse
 

En savoir plus ...

L'actualité des Clés de la presse

Le dernier magazine des Clés de la presse est sorti

 
 
 
  
L’événement
Après le drame de Charlie hebdo, l’heure des questions
Deux mois après les attentats des 7,8 et 9 janvier, de nombreuses interrogations restent en suspens : que faire de l’argent reçu depuis le 7 janvier ? Le journal satirique doit-il adopter de nouveaux statuts ? Comment trouver des collaborateurs ? Comment les médias doivent-ils parler de telles catastrophes aux enfants ? Le rapport des Français aux médias va-t-il changer sur le long terme ? Comment les écoles de journalisme prennent-elles en compte l’événement ? Ces attentats vont-ils redonner goût aux Français à l’achat presse ? Quelles leçons peut-on tirer sur le traitement journalistique ? Peut-on tout dire au nom de la liberté d’expression ?

Le dossier
- Le réseau de distribution presse s’ouvre au commerce
- Anne-Marie Couderc et Véronique Faujour présidentes de Presstalis et MLP, nous livrent leur vision de la distribution de la presse.
- 8 dispositifs de promotion des ventes passés au crible

Nos enquêtes
- Les différents modes d’appels aux dons dans la presse
- La Croix change de direction, pas d’orientation
- Prisma média oscille entre print et digital
- Millénaire presse, du professionnel au grand public
- Avec Public A, les invendus ont droit à une deuxième vie
- Un reportage au sein de la rédaction du 1
 
Pour vous le procurer, rendez-vous directement dans la boutique des Clés de la presse
 

En savoir plus ...

Découvrez les Clés de la presse

La lettre électronique
La lettre électronique
Le magazine ...
La lettre électronique